Accessoires

Comment se procurer une essence de bois de qualité à juste coût ?

Lorsque l’on débute dans le travail du bois, le choix de l’essence est une question qui revient toujours. D’ailleurs, si vous êtes débutant et que vous avez envie de réussir à réaliser des menuiseries ou du mobilier en bois de bonne finition, cet article vous est dédié. Toutefois, le bricoleur averti y bénéficiera aussi de quelques rappels de base. Ce guide vous expliquera aussi comment vous procurer du bois de qualité au prix juste.

L’essence de bois à utiliser : les critères de choix

Dans un premier temps, il est essentiel de définir ce qu’est un bois de qualité. Pour du bois dédié à l’ébénisterie, à la fabrication de mobilier et d’objets de qualité pour l’intérieur, la qualité est définie par trois critères. En premier lieu, il s’agit évidemment de l’essence de bois. Dans ce cas, je vous conseille de choisir exclusivement des bois feuillus et non résineux. Et en particulier, préférez des essences de bois imputrescibles, si vous voulez installer un portail en bois ou des menuiseries extérieures. Cela inclut notamment l’acajou, l’ipé, le teck et le sipo.

Toutefois, n’oubliez pas d’y appliquer des couches d’insecticide, de fongicide et de produit hydrofuge pour protéger l’ouvrage des intempéries, des rayons UV et des insectes. Même si certains bois résineux font quelques exceptions, je vous conseille dans tous les cas d’éviter le pin et le sapin. En effet, ce genre de bois à faible densité est peu homogène et a tendance à être plus difficile à travailler surtout quand on veut obtenir un résultat propre et sans défaut.

Ensuite, le deuxième critère concerne l’hygrométrie, c’est-à-dire le pourcentage d’humidité présent dans le bois. Ce taux doit idéalement être compris entre 8 et 12 % pour pouvoir être considéré comme étant sec et prêt à être travaillé en menuiserie ou en ébénisterie. En général, un bois vendu comme sec dans une scierie sera systématiquement proposé dans cette fourchette de taux d’humidité. Enfin, le troisième critère concerne le choix du plateau de bois. Dans cette optique, il est possible de faire l’achat en grande surface ou dans une scierie.

Où trouver du bois de qualité à petit prix ?

La plupart des débutants pense qu’acheter du bois dit noble, comme du chêne ou du frêne revient forcément très cher. Sachez que cela est vrai uniquement si vous l’achetez en grande surface de bricolage. Dans ce cas de figure, je vous conseille plutôt d’y acheter des tablettes en lamellé-collé calibrée avec une épaisseur relativement fine, qui est généralement de 18 mm ou alors des tasseaux rabotés. Toutefois, ces derniers ont tendance à être systématiquement voilés dans tous les sens. Pour acheter de véritables plateaux de bois bruts, le mieux est de s’en procurer dans une scierie. L’achat de ces tablettes en bois massif est intéressant, si vous avez équipement pour dégauchir et raboté des plateaux.

Dans tous les cas, oubliez les tablettes en lamellé-collé et les tasseaux tordus vendus à prix d’or en grande surface de bricolage. Prenez votre courage à deux mains et allez rendre visite à la scierie la plus proche de chez vous. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la plupart des scieries sont ouvertes aux particuliers, bien qu’elles soient majoritairement visitées par des professionnels. À savoir que les épaisseurs classiques trouvées dans les scieries sont toujours les mêmes : 18, 27, 35, 40, 45, 54, 60, 65, voire 80 et plus. Cependant, les largeurs et les longueurs sont très variables parce qu’elles sont forcément liées à la longueur et à la largeur du tronc de l’arbre d’origine.